Shruthi-1 : Comment allier open-source, musique et électronique!

Je ne finirai jamais de me réjouir de la quantité de projets open-source sur le net!

Comme vous l’aurez compris, j’aime plutôt bien le libre, la musique et de plus en plus l’électronique, et à l’occasion d’une recherche sur le net, j’ai trouvé le Shruthi-1!

Shruthi
Le Shruthi dans sa belle boite!

Le Shruthi est un synthé hybride numérique et analogique. Celui-ci est monophonique mais permet d’obtenir une très large palette de sons pour tout les goûts!  De la grosse basse funky, aux vieux sons de jeux comme sur un Commodore 64 ou une NES, en passant par des son étranges, évolutifs et séquencés. Il a tout pour ravir les amateurs de synthèse sonore!

Comme précisé sur le site, le Shruthi n’est pas vendu de manière industrielle et c’est pas vraiment du plug and play out-of-the-box. Le principe, c’est de tout faire soit même, avec ses petites mimines, ainsi que de l’équipement de base pour tout bidouillage: un fer à souder avec de l’étain, et un tourne-vis. Un voltmètre est toujours pratique, surtout pour les tests, mais pas indispensable.

Même sans grandes connaissances en électronique, c’est  assez facile à réaliser, ça demande rigueur et patience certes. Il m’aura fallu 2-3h pour finir la carte contrôleur  et un peu plus de 3h pour la carte filtre SMR4

Même les débutants peuvent le faire!

Il est possible d’acheter le kit, qui comprend tout ce qu’il faut pour réaliser la carte contrôleur, une carte filtre et la boite.

Mais l’envie vous prend d’explorer de nouvelles sonorités, il est tout à fait possible de prendre ces éléments séparément et d’y changer la carte filtre par une des autres proposées ou par une de votre cru (là, ça sort de mes compétences).

Et vu que c’est un projet open-source, et bien, les schémas, les typons et le code sont disponible librement 🙂  Très bien documenté, commenté et présenté en plus!

Bref, pour moins de 200 euros, vous avez un synthé qui n’a rien à envier aux grandes pointures du domaine, et en plus il y a toujours le plaisir de le faire sois même et de contribuer au monde du libre!

Allez jeter un oeil par vous même: http://mutable-instruments.net/   Tout est très bien documenté, c’est réalisé par un français à Paris et il propose d’autres montages électroniques liés à la musique.

Mon Shruthi a pris sa place sur mon Juno-Di

Courte introduction à Arduino

Me revoilà sur le blog après un petit moment, j’ai décidé aujourd’hui de vous parler de l’Arduino dont vous avez certainement dû entendre parler si vous vous intéressez au monde du libre ou de l’électronique.

Cet article s’adresse aux non-initiés, les termes employés sont assez basiques, bref, ce n’est qu’une introduction 😉

Un Arduino, qu’est-ce que c’est?

C’est une petite carte électronique pas beaucoup plus grande qu’une carte de visite qui possède un microcontroleur programmable et plusieurs entrées et sorties numériques et analogique.

Le gros point positif de cette carte, c’est qu’elle est open-source sous licence Creative Commons (By-SA) ce qui veut dire que vous pouvez en faire ce que voulez du moment que vous partagez ou distribuez votre travail sous les même conditions.

Un Arduino, à quoi ça sert?

C’est bien beau tout ça, mais concrètement, elle sert à quoi ta carte électronique?

Et bien, là dessus, le sujet est vaste! Avec un Arduino, on est bien souvent limité que par son imagination (ou son manque de moyens). En effet, les entrées et sorties permettent de déclencher des évènements en fonction des états de celle-ci, ce qui peut ce révéler bien pratique pour de la domotique par exemple: « S’il fait noir dehors, alors tu fermes les volets ».

Et comment s’en sert-on?

Forcement, ton truc open-source n’est disponible que sur ton ordinateur avec le pingouin partout là non?

Que neni! Qui dit open-source ne dit pas forcément GNU/Linux! L’avantage est que la plateforme de développement Arduino est disponible pour tous les systèmes d’exploitations Windows/MacOS/Linux. Et si vous avez un système particulier, les sources sont fournies, vous pouvez donc compiler vous même.

Il faut juste quelques connaissances en programmation (un Arduino se programme en C) et des bases d’électronique. Rien de bien méchant, même lorsqu’on ne connait pas et qu’on est motivé.

Il suffit de brancher l’Arduino à son ordinateur en USB, démarrer le programme sur l’ordinateur et de laisser son inspiration guider ses doigt sur le clavier (ou de charger des exemples fournis avec l’IDE) de brancher des fils sur la carte selon ses envies sans même avoir à sortir le fer à souder.

Ça coûte cher?

Oh là! je te vois venir avec ton super truc, tu peut faire ce que tu veux avec, ça doit donc coûter super cher! »

Pas du tout! Étant open-source, chacun peut fabriquer soit-même son Arduino, c’est pourquoi beaucoup de magasins en ligne proposent leur version de l’Arduino (certaines fonctionnalités sont déjà intégrés, le look général change un peu).

Pour ma part, j’ai commandé chez Adafruit (30$ donc environ 22€). La carte est une carte Arduino UNO officielle.

Et comment je branche ça avec mon installation existante?

Et ton truc arriverai à me faire un café quand je lui demande depuis mon téléphone en bluetooth, puis qu’il m’envoie un tweet pour me dire que c’est prêt et que lorsqu’il n’y a plus de café, il m’affiche ça sur un afficheur led tout en me lançant the « Eye of the Tiger » sur ma chaine hifi ?

Oui, tout à fait! Et même plus encore!

Ce qui est bien avec l’open source, c’est la communauté qui gravite autour de ce genre de projet, ainsi que l’évolutivité du matériel!

L’Arduino est évolutif grâce à ses « shields » – bouclier en français – comprenez ici module d’extension qui vient s’ajouter directement sur la carte Arduino pour accroître les possibilité de celle-ci.

Il existe toute sorte de « shield » et bien sur il est même possible de fabriquer les sien 😀

J’ai donc acheté un shield Ethernet (toujours chez Adafruit) qui me permet d’insérer mon Arduino dans le réseau, en faire un serveur web, un client qui se connecte à un serveur régulièrement pour transmettre des informations ou en récupérer, etc…

Mon Arduino avec son shield ethernet et sa plaque de prototypage

Conclusion

La présentation de ce magnifique outil touche à sa fin. Si vous voulez vous initier à l’électronique, la programmation, la domotique ou autre, n’hésitez pas! C’est pas cher et amusant (il est facile de passer plusieurs heures dessus à tenter de nouveaux trucs sans s’en rendre compte).

Par la suite, je vous présenterai surement quelques projets sur lesquels je me suis lancé avec mon Arduino.

Si ça vous à tenté, lancez vous dans l’aventure Arduino!

Allez faire un tour sur SKYDUINO, ça regorge de tutos vidéo créés par un passionné, c’est super clair, les sources de ceux-ci sont toutes téléchargeable et c’est mis à jour très régulièrement!

 

Sources:

– http://arduino.cc/ (en)  (la version fr n’est pas mise à jour régulièrement)

– http://fr.wikipedia.org/wiki/Arduino (fr)

– C’est quoi Arduino? Document en français, écrit par un enseignant, présentant Arduino : http://www.louisreynier.com/fichiers/KesacoArduino.pdf (fr)

– Les excellents tutoriaux de LadyAda sur Adafruit (en)

Discover: SonorantDécouverte : Sonorant

Discover of the weekend: Sonorant!

Sonorant is a one-man project created by Chris Catharsis, a Amercian guy from Georgie.

The style that Chris proclame should be close of a melodic death metal/rock  ambient and progressive, indeed, too many words to describe it’s music, but when we analyse its creations, we can say: « finally, it’s exactly that! » 🙂

What I think is extra with his music is that it’s has no sing parts; many bands in the « metal/death metal » music style use of instrumental parts which are awesome, but unfortunately, too often the singer come to get this music horrible…

Moreover, the blend of style as blues, metal and rock gives an other dimension of the universe : something which is non-conventional.

To finish, all of his creations are free available on Jamendo! Isn’t it beautiful? 😀

http://www.myspace.com/chriscatharsis

http://www.jamendo.com/en/artist/Sonorant Petite découverte du weekend: Sonorant!

Sonorant est un one-man project créé par Chris Catharsis, un américain de Georgie.

Le style que Chris revendique, serait proche d’un death metal/rock melodique ambiant et progressif, certes ça fait   beaucoup de mots pour décrire celui-ci mais quand on décompose ses créations on se dit: « finalement c’est bien ça » 🙂

Ce qui rend sa musique extra à mes yeux, c’est l’absence de chant, en effet, beaucoup de groupes dans la branche « metal/death metal » possèdent  des parties instrumentales magnifiques, mais bien souvent, le chant vient gâcher ce plaisir.

De plus le mélange des styles blues, métal et rock donne une dimension « non conventionnelle » à cet univers.

Et pour finir, toute sa musique est disponible gratuitement et librement sur Jamendo! C’est pas magnifique? 😀

http://www.myspace.com/chriscatharsis

http://www.jamendo.com/en/artist/Sonorant