[1 an en Suède][Chapitre 7]: Coût de la vie

Ça fait un petit moment que je n’ai pas fait d’article généraliste sur la Suède, après un petit moment de réflexion, je me suis dis qu’écrire quelque chose à propos du coût de la vie ici était intéressant, vu que c’est un point important pour quelqu’un qui veut venir visiter où étudier.

Depuis plusieurs années maintenant, en raison de la dévaluation de la couronne, la Suède n’est plus un pays inaccessible. Même si certaines choses restent un peu chères, comme par exemple l’hôtel, le restaurant (le soir), le carburant et l’alcool, les prix sont généralement à peu près équivalents à ceux pratiqués en France. Si vous voyagez en camping-car, vos vacances sur place ne vous reviendront guère plus cher qu’en France. Toutes les principales cartes de crédit sont largement acceptées dans les magasins, les restaurants, les stations service et les distributeurs (même dans les petites villes).

En décembre et en juillet, comme en France, commencent les soldes. Si vous voyez « REA » écrit sur les vitrines, ça veut dire « soldes ». « Halva priset » signifie « moitié prix ».


Voici quelques exemples de prix divers que j’ai eu l’occasion de constater à Linköping (ces prix sont purement indicatifs et peuvent varier d’une région à l’autre, d’un magasin à l’autre…) :

Carburants:

Voici les prix affichés actuellement aux stations à Linköping (qui varient beaucoup en ce moment):

Sans plomb 98 : 14,25 kr ~ 1,6 €
Diesel* : 13.99kr  ~ 1,57€

A noter que la Suède ne commercialise que du citydiesel, bien plus performant que le diesel français.

Hébergement:

Une chambre étudiante à Linköping vous reviendra entre 2500kr et 3500kr mensuels, soit entre 280€ et 400€. Ces exemples incluent les charges (electricité/chauffage) et parfois internet.

Bien sur, trouver une colocation avec des étudiants sur place reviendra moins chère en terme de loyer mais il n’est pas dit que les charges soient incluses. A titre d’exemple, lors de mon premier semestre, à 4 dans un appart, nous en avions pour 1500kr (~170€) mais avec l’électricité à payer en plus, internet étant remboursé par la compagnie de logement.

Hôtel : 500kr, soit 56€/nuit (en chambre « éco » et petit déjeuner surement non inclus). Donc si vous trouvez quelqu’un pour vous loger le temps de vacances/recherche d’appart, c’est plus avantageux!

Transports:

Bien que le vélo soit pratique, et vite rentabilisé, ce n’est pas super pour les longs trajets, pour cela, il y a le bus, le train ou la location de voiture.

Une carte de bus s’achète dans tous les pressbyrån, vous choisissez le montant (généralement 100kr ~ 11,3€) puis à chaque fois que vous montez dans le bus, vous passez la carte devant l’automate, vous choisissez le type de voyageur (étudiant/sénior/famille…). Le prix pour un étudiant est de 10kr pour 1 heure de trajet, quelques soit les changements.

Concernant le train, ce n’est pas si cher que ça, un aller-retour Linköping-Stockholm coûte entre 200 et 300kr (entre 20 et 30€ en arrondissant).

Communications:

De ce coté là, c’est parfait, pas cher et avec un service décent!

Je paye environ 75kr par mois soit 8,50€ pour mon téléphone. Ceci comprend: sms illimités vers les numéros Comviq (tout les Erasmus ont un Comviq), 0,7kr par appel puis 2,5kr/minutes, soit 8cts€ puis 30cts€/min. Le surf internet coûte 3kr/jour (~0.3€) à raison de 700Mb/semaine max.

Internet, pour 15€ (130kr), j’ai une connexion symétrique (upload/download identique) de 10Mbits, avec un nom de domaine et 3 Go d’espace perso, ainsi qu’une connexion VPN gratuite, et le fournisseur s’engage à ne garder aucuns logs des utilisateurs (qui parle d’anti-hadopi?).

Bref, de ce coté là, il n’y a pas à se plaindre.

Manger:

Les prix suivants sont ceux que j’ai noté en Janvier 2011, donc ça peut bien entendu changer avec le temps!

Restaurant le midi : 60-100kr par personne soit 7-11€ (dans les restos pas trop classes non plus hein)
Restaurant le soir : 110 kr minimum pour 1 plat soit 12-13€

Les denrées de base (prix en supermarché):
1 pain de mie au céréales: 22kr ~ 2,5€
1 baguette : 10kr ~ 1,15€
1 paquet de biscuits : ~13kr ~  1,5 €
1 paquet de pâtes (1 kg) : 12kr ~  1,35 €
1 paquet de riz (1 kg) :  25kr ~ 2,80€
1 boite de pringles : 16kr    1,80 €
1 litre de jus d’orange : 11kr ~ 1,2    €
1 litre de lait : 7,3kr ~  0.82€
1 brique de yaourt (1 l) : 12kr  ~ 1,35€
Fromage pâte cuite (1,5kg) : 65kr ~ 7,50 €
6 oeufs : 12kr ~ 1,4€
Viande hachée (1,5 kg) : 93kr  ~ 10,50 €
Jambon (6 tranches): 22kr ~ 2,50€  (Le jambon suédois d’origine est super cher par contre, genre 200kr)
1 kg de pommes de terre : 15kr ~1,7€
1 salade: 20kr ~ 2,30€ (tout dépend de la salade, bien sur)
1 canette (50cl) de bière: de 11kr à 20kr  ~  1,20€->2,30€

Heures d’ouverture

Attention, en Suède, les magasins et les banques ferment de bonne heure. Dans les grandes villes, les magasins sont généralement ouverts jusqu’à 18 h en semaine et jusqu’à 15 h le samedi. Dans les petites villes, ils ferment à 17 h en semaine et au plus tard à 14 h le samedi. Les magasins d’alimentation (Hemköp, Willy:s, ICA) sont généralement ouverts un peu plus tard et sont souvent ouverts le dimanche. Les banques ne sont ouvertes qu’en semaine et ferment généralement à 15 h. Au début, on se fait avoir, puis petit à petit on prend l’habitude. Sachez également que les Suédois mangent tôt le soir. Si vous débarquez au restaurant après 19 heures, vous risquez d’avoir des surprises (à part dans les grandes villes où les restaurants restent ouverts plus tard).

Alcools:

J’en ai déjà parlé par ici, mais si vous n’avez pas eu l’occasion de lire les articles précédents, sachez que l’alcool coûte cher! Pas d’exception à cela, bière, vin et alcools sont presque 2 fois plus chers qu’en France. Et il est bien sûr possible d’acquérir des boissons alcoolisés (>3,5%) uniquement dans les magasins d’état nommés System-Bolaget. (repérez les bien! à Linköping il n’y en a que 2, dans le centre-ville et la zone commerciale Tornby en dehors de la ville)

Sortir:

Sur Linköping, les prix sont des prix pour étudiant la plupart du temps! Pensez donc à avoir votre carte sur vous!

En boite: de 50kr à 70kr soit de 5,60€ à 8€, avec le vestiaire à payer en plus (parfois c’est gratuit) qui coûte généralement 20kr (~2,30€)

Boire un coup, à Linköping c’est facile! Et c’est pas cher quand on compare aux grandes villes de Suède. La bière la moins chère que vous trouverez à Linköping vous coûtera 27kr (~3€) jusqu’à 40kr (~4,5€) dans les bats/clubs étudiants, si vous allez au centre ville, les prix sont au dessus de 45kr. Parfois, lors des soirées la bière est servie dans des gobelets en plastique dur consigné (10kr), donc s’il se fait soif, cherchez par terre les gobelets égarés, ramenez les au bar, ils vous les échangerons contre de l’argent, ça fait des bières gratos!

Je vous conseille d’aller à Flamman le vendredi soir si vous voulez boire pour pas cher et vous amuser! (l’entrée est a 50kr, mais la bière à 19kr!)

Sources: http://www.scandi-voyage.com, ainsi que mes tickets de caisses. 😀

[1 an en Suède][Chapitre 6 ]: La vie étudiante

Les différents quartiers étudiants

Dans la ville, il y a plusieurs quartiers étudiants:

  • Ryd: Situé a moins d’un kilomètre de l’université c’est l’endroit idéal pour les étudiants. Dans Ryd on dit qu’il y a deux parties : celle des humains et celle des étudiants; ce sont vraiment les mots qu’utilisent les suèdois. En effet il y a également des résidences pour les gens dits normaux. C’est plein de « Korridor », c’est a dire des résidences avec 8 chambres environ avec une salle de bain / WC par chambre et une pièce ainsi qu’une cuisine commune.

(Les photos ne sont pas de moi. Honteusement piquées sur le blog d’un autre étudiant)

  • Skäggetorp: Situé plus loin de l’université que Ryd, c’est ici que se trouve mon appartement. Environ 20min en vélo, suivant les conditions météo et l’état de fatigue du cycliste. C’est un peu la « zone », grosses voitures américaines, néons et boom boom dans le coffre, mais les gens sont sympathiques! (enfin du peu que j’ai croisé). Ici, il n’y pas de corridors, que des appartements. Par contre le System Bolaget (seul lieu où il est possible d’acheter de l’alcool à plus de 3.5%) n’est vraiment pas loin (5 min pour un assoiffé) et le Lidl est vraiment moins cher que le Hemköp qu’il y a au centre de Ryd.
  • Il y a bien sur d’autres quartiers, mais il n’y a pas grand chose à raconter dessus. Je sais que certains habitent à Berg, ce qui fait environ 10km de Linköping, j’ose même pas imaginer lorsqu’il pleut et qu’il faut y aller en vélo. (mais bon, il y a des bus pour ça)

Faire la fête

La ville est pleine de lieux pour faire la fête! L’entrée dans certains établissements est gratuite, ou dépend selon le jour. Une chose est sûre, c’est que il faudra forcement payer le vestiaire (20kr) et qu’il faut faire la queue pour rentrer, puis refaire la queue pour le vestiaire puis une nouvelle fois la queue lorsque la fête est terminée.

J’ai appris que les établissements suédois servant de l’alcool étaient obligés de proposer des plats chaud sur leur carte, et il en est de même avec toutes les associations ou regroupement d’étudiants, c’est pourquoi on voit souvent la buvette avec des micro-ondes qui sont justes là pour la « forme » en cas de contrôle. Généralement dans tous les établissements, l’eau y est servie gratuitement. Un bière « standard » en Suède est un verre de 40cl (d’ailleurs, les allemands et les suédois rigolent bien quand on parle de bière françaises qui sont servies selon eux en « shooter » de 25cl 🙂 )

[hg]: Situé en plein centre de Ryd, c’est l’endroit parfait pour faire la fête, tous les mardis, c’est soirée Erasmus, gratuit bien sûr. L’établissement est un ancien manoir, vraiment beau! Petit détail: l’appuie-tête dans les toilettes au dessus des pissotières!

La bière (Spendrups) est servie au même prix que le cidre (qui est très différent du cidre français quand même) pour 29kr. Après il y a le choix entre différentes autres bières, shooters, coktails alcoolisés ou non mais qui sont bien chers (50kr min).

Le seul problème est la musique, imaginez des tubes des années 80-90 avec un gros bass kick repétitif. C’est un peu ennuyant parfois, mais heureusement, il y a le bar au sous sol qui est un peu plus calme.

Flamman: Un bar Jazz pas forcément évident à trouver, mais il vaut le détours! Il est possible d’y manger un burger-frites (un vrai, pas comme ceux du macdo) pour 50kr et la bière la moins chère est à 27 kr, la Guiness est a 32kr. C’est le lieu que j’ai visité le moins cher. C’est idéal pour des soirées posées et tranquilles, pour parler avec les gens sans avoir à crier. Le décor est vraiment sympa!

Kårallen: En plein centre du campus Valla, ce bâtiment sert à tout! C’est un lieu de détente pour les étudiants, mais aussi de travail. Mais à l’arrivée de la nuit, celui-ci se transforme en véritable bar discothèque! Les Kravalls (qui sont des fêtes étudiantes régulières) se déroulent ici même, il y a de quoi boire, manger, faire la fête aux rythmes endiablés des DJ, ou des concerts live dans une autre salle.

 

...de nuit

NH: Le NationernasHus est situé au centre, tout juste à coté de la cathédrale. Ce bâtiment possède de nombreuses fonctions aussi: Conférences (amphithéâtre plutôt grand) Restaurant, Bars et Club. L’ambiance y est bonne et il y a 2 salles différentes dans le club. Il est possible de sortir sur la terrasse (chauffée) mais la dernière fois, les personnes de la sécurité (Vakt en suédois) nous ont fait rentrer.

Il y a aussi le Platå (à prononcer plato) et le Platens que je n’ai pas eu l’occasion de visiter pour le moment. Le Platens propose régulièrement des concerts , de groupes connus (comme Opeth, l’année dernière par exemple, Katatonia et Raised Fist cette année).

Si vous voulez voir des photos des soirées et des festivités: StudentNatt.se

[1 an en Suède][Chapitre 4]: La communication

Internet

Ah! Internet!

Pour tout ceux qui ne le savent pas, la Suède, c’est le paradis de l’Internet! Autant d’un point de vu de la loi que des perfermances.

La Suède est un des rares pays à ne rien filtrer de ce qui circule sur la toile. C’est pas pour rien que The Pirate Bay a été créé ici (bon, il y a quand même eu quelques soucis entre temps). De plus, le parti pirate suédois a proposé d’héberger Wikileaks (qui a suscité une tempête médiatique et la fureur du Pentagone après qu’il eut rendu publics 77 000 documents militaires confidentiels sur la guerre en Afghanistan).

Bref, venons en aux performances: dans l’appart dans lequel je vit, c’est pas moins de 20Mbits en download, et 20Mbits en upload! J’avoue que c’est quand même impressionnant, quand on compare aux quelques 8Mbits (down) / 1Mbit (up) que j’avais en France! Et niveau du prix, c’est complétement dérisoire: l’équivalent de 13€/mois pour le 20Mbit, peut-être 20€/Mois pour le 100Mbits.

Téléphone

En temps qu’étudiant international, j’ai eu le droit à une carte SIM Suédoise. Cette carte me permet d’appeler pour vraiment pas cher toutes autres personnes qui possèdent un portable avec une carte SIM similaire. Quand je dis vraiment pas cher, c’est 0,69 SEK (moins de 10cts d’€) pour ouvrir la communication,  et ensuite, c’est gratuit quelque soit le temps qu’on reste au téléphone. Par contre pour appeler un portable français avec, c’est l’équivalent de 40 cts.€/min contre 5 cts.€/min pour un fixe français.

L’indicatif téléphonique suédois est le +46 et généralement (enfin, je suppose) les portables ont des numéros qui commencent par 07.

Ensuite on peut recharger son forfait à peu près partout! On demande une recharge de 100 SEK par exemple, et un petit papier est imprimé sur lequel figure un code à 13 chiffres (säkerhetskod).On peut alors taper sur son téléphone: *110#Le-code-à-treize-chiffre# et hop c’est rechargé!

Télévision

Tout les programmes proposés sont diffusés dans leur langue d’origine, et sous-titrés lorsqu’il s’agit d’un programme non suédois. C’est une bonne chose je pense, les séries et même certains dessins animés sont en anglais sous-titrés, ce qui est parfait pour se familiariser avec l’accent anglais. Il n’est pas rare de voir des films français (des vieux films en noir et blanc).

D’après ce que j’ai vu à la télé en Suède, il y beaucoup de pubs… voir même plus qu’en France. En effet, toutes les 20 minutes environs, paf une pub, c’est un peu énervant, surtout que c’est toujours les mêmes qui tournent en boucle.

La diversité des programmes n’est pas impressionnante, on y retrouve souvent les mêmes choses aux mêmes heures, mais je suppose qu’en France, c’est pareil (je ne regarde plus la télévision depuis un long moment). Et généralement, les séries qu’on trouve le matin, ou l’après-midi sont rediffusées le soir. Enfin, c’est pas un problème, je ne suis pas ici pour regarder la télé!

Radio

Comme la télévision et internet, la radio est blindée de pubs (toutes les 2 chansons, 3 quand on est chanceux), mais celle-ci propose une large gamme de programme en tout genre. On y retrouve beaucoup de chose qu’il est impossible d’écouter sur les radio françaises (je pense au rock et au metal par exemple, il n’est pas rare d’entendre un morceau de Metallica suivit d’un de Rammstein et d’In Flames 🙂 )

Sinon, parfois, il n’est pas évident de faire la différence entre une pub ou un programme, car les pubs durent plus longtemps.

[1 year in Sweden][Chapter 3]: Bike is a must have![1 an en Suède][Chapitre 3]: Le vélo est indispensable!

 

What a nice... bike!

 

Swedish people like bike! Students too! Anyone who lives in Sweden has to own a bike. It’s essential for every travel you want to do. Presentation…

Introduction

A bike? What is it? Yep, it’s a fool question. According to Wiki, it’s a is a pedal-driven, having two wheels attached to a frame, one behind the other (those of mine are not really). In comparison of walking, bike is 3 times more efficient with the same effort, and 3 to 4 times faster!

To use a bike, you need a cyclist, otherwise the bike don’t go anywhere by itself. You don’t have to be sporty to ride a bike, I’m not and it’s a little bit difficult at the beginning but it’s become an habit.

More than sport…

In France, bicycle is just a sport (Cross bike, races etc.) or a mode effect, but it’s not in Sweden.

For short travels, (less than 10 or 15km) it’s perfect!

Good in every cases…

For the health, environment, atmospheric or noise pollution, a bike is good!

As they said, it’s healthy to make sport everyday and it’s ecologic. You just have to hydrate and feed the cyclist, that is cheaper than fuel, and really less polluting.

A lot of planning for bikes in Sweden!

In France, cyclist is considerate as a danger on the road. They have to ride in the same road as the motor vehicles, and as everywhere, the biggest one has the priority. (I recommend you to read this post: Mon vélo, pièce de résistance urbaine[fr] by Babozor from LGDB).

 

A common road for bike at the right of the other road

 

Here, in Sweden, roads for bike are everywhere! And it’s not only a painting line on the main road, but a second road only for pedestrians and cyclists! Moreover, there is a lot of signs to help you to find your way and how many kilometers you have to do to go somewhere.

 

Hard to lose your way with theses signs

 

Landscape is very nicer than other road (Forest, nature etc.) and travels are shorter. For example, from the student are (Ryd) there is only 5 min to go to the university by bike, by car, it’s take at least 10 min if you take care about the traffic.

 

No car parking on the center, only bikes.

 

Finaly, there is a lot of free bikes parkings, instead of the car parking (~1Kr/5min of parking)

 

Bike parking in front of every building

 

My bike

Here is my bike, an old one with 2 speeds and the wheels not really in a good state but the appearance is so evil! Fun painting on it, it’s easy to recognize it! (how often i see students looking to them bike in the parking) and 2 horns (as the devil :-D)

 

Mon vélo! (bis)cornu!
My bike!

 

There is only on front brake, you have to kick-off to brake, it’s an new system for me (I only owned cross bikes)

Donc forget to use lights with your bike! It’s dangerous the evening and policeman are not really friendly with the people who doesn’t respect the rules. A ring-bell could be usefull to avert pedestrian or other cyclist (Or just say « Ring ring! » 🙂 )

What a nice... bike!

Les Suédois aiment le vélo! D’ailleurs les étudiants aussi! Quiconque vient en Suède se doit de posséder un vélo.  Il est indispensable à tout déplacement que l’on peut entreprendre. Petite présentation…

Intro

Un vélo? Mais qu’est-ce donc? Question bête en effet. Selon Wiki, c’est un véhicule terrestre composé de deux roues alignées (quoique, celles de mon vélo ne le sont pas totalement :-P) Par rapport à la marche, le vélo est trois fois plus efficace à effort égal et entre trois et quatre fois plus rapide!

Il nécessite un cycliste pour avancer, sinon il ne va pas bien loin. Pas besoin d’être un grand sportif pour faire du vélo, j’en suis la preuve, moi et ma super non-sportive attitude! Certes, c’est un peu difficile mais en peu de temps, on s’y fait.

Plus qu’un sport…

Par chez nous en France, le vélo est à la base considéré comme un sport (VTT, courses, etc.) ou comme un phénomène de mode, mais pas en Suède.

Pour des courtes distances (j’entends par là, moins de 10-15 km), c’est l’outil parfait!

Bénéfique dans tous les cas…

Que se soit d’un point de vue de la santé, de l’environnement, de la pollution atmosphérique ou sonore, le vélo est bénéfique.

En effet, c’est bon pour la santé de faire du sport tous les jours qu’ils ont dit! C’est super écolo en plus, il faut juste hydrater et nourrir le cycliste, ce qui reviens bien moins cher que l’essence (dont le prix augmente de jours en jours) et moins polluant!

La Suède est aménagée pour les cyclistes!

En France, un cycliste est souvent considéré comme un danger sur la route, normal, en voyant le peu d’aménagements prévus pour eux, ils doivent se ranger aux cotés des véhicules motorisés sur la route, et comme partout, c’est généralement celui qui à le plus gros qui prend la priorité (Je vous recommande vraiment la lecture de l’article: Mon vélo, pièce de résistance urbaine par Babozor de LGDB).

Une piste cyclable ne faisant pas partie de la route

Ici en Suède, les pistes cyclables sont partout! Et quand je dis piste cyclable, ce n’est pas qu’une bande peinte sur la route mais bien une route prévue seulement pour les cyclistes et piétons à coté de la route pour les autres véhicules! De plus des panneaux indiquent les directions pour les vélos et le nombre de kilomètres à parcourir.

Difficile de se perdre avec tous ces panneaux (quoi que...)

Les décors sont vraiment plus beau sur une piste cyclable que sur la route (Forêt, prairies, nature, etc.) et les trajets sont beaucoup plus court. A titre d’exemple, depuis le quartier étudiant (Ryd) en vélo il y a 5min de trajet pour aller à l’université, en voiture, au moins 10min si on compte les feux et la circulation. Les raccourcis en ville sont plus faciles à emprunter!

Sur les places en ville, pas de parkings de voitures, seulement les vélos

Finalement, les parkings à vélo sont nombreux et gratuits, alors qu’il n’en est pas de même pour les autres véhicules (~1Kr pour 5min de parking soit un peu plus de 10 cts)

Des parcs à vélos de ce genre ce trouvent devant quasiment tout les batiments

Mon vélo

Voici mon vélo, un vieux biclou sans vitesses avec les roues légèrement voilées mais avec un look d’enfer 🙂 une couleur bien fun et reconnaissable (combien de fois j’ai aperçu des étudiants rechercher le leur dans des parkings plein de vélos similaires) et 2 cornes (trop démoniaque! 😀 )

Mon vélo! (bis)cornu!
Mon vélo! (bis)cornu!

Il n’a qu’un frein à l’avant, sinon pour bien freiner, il faut donner un coup de pédale en arrière, un système que je n’avais jamais encore vu auparavant, n’ayant possédé que des VTTs.

Ne pas oublier d’équiper le vélo avec des lumières, c’est dangereux le soir, et les policiers ne pardonnent généralement pas s’ils voient un cycliste sans lumière! (bien que parfois ils demandent juste de descendre et de marcher à coté du vélo) Un petite sonnette n’est pas superflue pour avertir les piétons ou autres cyclistes qui n’ont pas forcément entendu votre arrivée (Or just say « Ring ring! » 🙂 )

Pour finir, si vous avez le temps de lire la petite BD: L’histoire du vélo, c’est plutôt intéressant!