[1 year in Sweden]: Pepparkaka-kyrka[1 an en Suède]: Pepparkaka-kyrka

Hey, what could a word like Pepparkaka-kyrka mean? Actually, the swedish translation is: Gingerbread church. And that’s what we did this weekend!

We realised this construction in two afternoon, from the conception to the assembly.

The first day, the mission was to prepare the doubt and create the pattern from the model that Hanna did with paper with 1/2 scale.

Paper version, scale1/2: Inspired from Linköping's cathedral
Anneli et Johan, making the doubt
Pattern realisation

The second day was doubt cutting, warming and assembly, both with some pause coffee/tacos/gingerbread eating :d

Elements cutting...
Result after the oven
Gluing with the melted sugar/caramel
The tower
Yu et Rie are making the roof
At least, that looks like a church!
The team

It was a nice weekend! We didn’t have so much time to make decorations, but maybe next time!

Aïe, mais qu’est-ce qu’un mot comme Pepparkaka-kyrka peut bien vouloir dire? Et bien, la traduction en Suédois est: église en pain d’épice. Et c’est ce que nous avons construit ce weekend!

Certes, généralement, c’est une activité qui traditionnellement se fait en décembre, mais tout le monde était bien occupé avec les exams et les voyages, donc on l’a fait seulement maintenant.

Nous avons réalisé cette construction en pas moins de deux après-midi, de la conception, jusqu’à l’assemblage.

Le premier jour, la mission fût de préparer la pâte et de créer les patrons à partir du modèle qu’Hanna a réalisé en papier à l’échelle 1/2 du modèle final.

Version papier 1/2 du modèle final: Inspiré de la cathédrale de Linkoping
Anneli et Johan préparent la pâte...
Réalisation des patrons en carton

Le second jour, ce fût l’étalage de la pâte, le découpage selon les patrons réalisés la veille, la cuisson puis l’assemblage, le tout avec quelques pauses café/tacos/dégustation de pain d’épice 😀

Découpe des différents éléments
Résultat après qu'ils soient passés au four
Collage grâce au sucre fondu/caramel
La tour qui commence à prendre forme
Yu et Rie s'occupent du toit
Au moins, ça ressemble à une église!
L'équipe au complet

Voilà un weekend bien marrant! On a pas vraiment eu le temps de la décorer, mais peut-être au prochain épisode!

[1 year in Sweden]: Göteborg[1 an en Suède]: Göteborg

After my come back to Linköping, Herwig and Gudrun asked me about going with them in the second biggest Swedish city: Göteborg (or Gothenbourg).

The big wheel and the opera

« Situated on the west coast of Sweden, the city proper has a population of 512,754, with 510,491 in the urban area and total of 926,654 inhabitants in the metropolitan area. » (Wikipedia)

 
Agrandir le plan

We arrived with the train and started our adventure through the city, which is really attractive! 😀

It’s possible to visit the Götheborgs-Utkiken in Lilla Bommen, its 86 meters high offers a nice view of the city and the Viking boat (which unfortunately was not there when we was…)

Göteborg - Utkiken

Of course, we made the sightseeing tourist bus tour, that always interesting and offer us to know and see more about the city and go to some far area.

There is a lot of parks and green area, and despite of the the snow, many sportive people are there or families are hanging out. We got the occasion to visit the Slottsskogen which is a park that has a hill on which is a zoo with quite many animals species (there was not so much because of the snow).

Slottsskogen zoo

The visiting of the Universeum was nice, indeed, the national natural-sciences museum has a rain forest (the same atmosphere as in Guyana when I was there!), an aquarium and vivarium with a big quantity of animals, insects and flowers. There was also some brain-activities, logical ones and more!

Universeum: inside the rain forest

The city has the biggest Swedish stadium with 43 000 seats. There is a story (that i learned in the bus) which tell that during a Bruce Springsteen concert, 64 312 spectators was there. After the event, the stadium had to be repaired because of leaks dues to vibrations of public jumping.

We went in the old city, (Haga quarters) which is nice, with a different style of Gamla Linköping.

We did it all by foot or with the tramway thanks to the Göteborg city-pass, which offer the free access to common transport, museums, tourists area and some nice prices in shops and restaurants for 24hours.

Poséidon Statue

Despite of running out of time, we didn’t make half of everything that you can do in Götheborg, and the price are really high! But I have a good memory of the trip, and i’m really looking forward to come back there in summer to see the parks (greens but white when we came) and continue the visit! 😀

Après mon retour à Linköping, Herwig et Gudrun m’ont proposé de les accompagner dans la seconde plus grande ville de Suède: Göteborg (ou aussi appelé Gothenbourg)

La grande roue et l'opéra

« L’agglomération de Göteborg couvre également une partie des communes environnantes et crée, avec 510 491 habitants, la deuxième localité de la Suède par l’importance de son poids démographique ainsi que par son industrie et ses activités économiques. La ville est située à mi-chemin entre Oslo et Copenhague, sur le fleuve Göta älv à quelques kilomètres de son embouchure dans le Cattégat, dégagé des glaces pendant l’hiver. » (Wikipedia)


Agrandir le plan 

Nous sommes donc arrivés par le train et nous avons débuté notre périple à travers cette ville, qui est je dois dire, vraiment attrayante! 😀

Il est possible de visiter la tour Göteborgs-Utkiken de Lilla Bommen, celle-ci fait 86mètres de haut et permet d’avoir une belle vue sur la ville! Et sur le bateau Viking (qui malheureusement n’était pas là lors de notre voyage).

Göteborg - Utkiken

Nous avons, bien entendu été dans le bus touristique qui fait un tour de la ville guidé, cela est toujours intéressant et permet de voir des lieux et monuments éloignés.

Les parcs et autres espaces verts ne sont pas rares, et, malgré la neige, on y voit pas mal de sportifs ou de familles qui se promènent.  Nous avons eu l’occasion de visiter le parc Slottsskogen qui possède une colline sur laquelle il y a un zoo regroupant beaucoup d’espèce d’animaux (dans notre cas, il n’y en avait pas tant que ça à cause de la neige).

Slottsskogen zoo

La visite de l’Universeum fût bien plaisante, en effet, le musée national des sciences naturelles possède une forêt tropicale (la même atmosphère qu’en Guyane lorsque j’y suis allé!) ainsi qu’un aquarium, ainsi que des vivariums regroupant une palette impressionnante de bébêtes et de fleurs. Il y a aussi des activités cérébrales, de logique, de découverte et plus encore!

Universeum: dans la forêt tropicale

La ville possède aussi le plus grand stade de Suède qui comporte 43 000 places assises. L’anecdote (apprise lors de la visite guidée dans le bus) raconte que lors d’un concert de Bruce Springsteen, 64 312 spectateurs étaient présents, après l’évènement, le stade fut rénové pour cause de fissures dues aux vibrations du public en délire.

Nous avons visité la vieille ville (quartiers Haga) qui ne manque pas de charme, dans un style assez différent de Gamla Linköping.

Le tout, a pied ou en tram grâce à la carte Göteborg, qui nous a permis l’accès gratuit aux transports, musées, sites touristiques, et quelques réductions dans des magasins/restaurants pendant 24h.

La statue de Poséidon

Malgré le fait que nous n’avons pas eu le temps de faire ne serait-ce que la moitié de ce qu’il est possible de faire à Göteborg, et que les prix sont plutôt élevés, j’en garde un très bon souvenir et j’ai hate d’y retourner en été pour voir tous ces parcs (verts d’habitude, blancs lors de notre venue) et de continuer la visite!

Special characters and LinuxLes caractères spéciaux et Linux

Since I’m in Sweden, I sometime have to write some documents in Swedish, of course, the alphabet is a bit different than French one, there is the å, ä and ö letters in addition.

The problem with our AZERTY(fr) keyboard, which is non-ergonomic at all and don’t have any other characters than French ones, it’s not so easy to write something in Swedish. With Windows, there is the combination which doesn’t make any sens, as ALT+number you have to remember. With Linux, the solution is the compose key.

As its name says, the compose key is used to make compositions of letters, for example ů = o u   or   í = i ‘  It’s visual, and you don’t have to remember the code numbers, you just have to imagine which characters you may need to get a new one.

With gnome, you can go in Preferences → Keyboard → Layout → Compose Key Position and change this key.

You can also edit (or create) the .Xmodmap file in your home and add this line:

keycode 135 = Multi_key

Why 135? It’s the menu-key’s code on my keyboard (between Alt Gr & the right Ctrl).

If you don’t know the key-code, you can use Xev:

Xev

Then, press on your keyboard, every time you press one, informations about theses are returned:

You have to use this « keycode » on the .Xmodmap file.

To use this file, it’s easy, just use this in a terminal:

xmodmap ~/.Xmodmap

That’s all! Now you can make nice sentences with special characters by using the compose key + combinations!

Skål!

Depuis que je suis en suède, il m’arrive de devoir écrire quelques documents en suédois, bien sur l’alphabet suédois est légèrement différent du Français, il comporte les lettres å, ä, et ö en plus.

Le problème est qu’avec notre bon vieux clavier AZERTY pas ergonomique pour un sous et dénué de tout caractères autres que français, il n’est pas évident d’écrire en Suédois avec. Sous Windows, il y a les combinaisons qui ne veulent rien dire, du type ALT+nombre qu’il faut retenir. Sous linux, la solution, c’est la touche « compose ».

Comme son nom l’indique, la touche compose permet de faire des compositions de lettres, du type ‘œ = o e’, ‘ů = o u’ ou encore í = i ‘
C’est assez visuel, et ne demande pas de retenir de numéros, simplement imaginer de quels caractères on a besoin pour en faire un nouveau.

Sous gnome, il est possible d’aller dans Preferences → Keyboard → Layout → Compose Key Position et de changer cette touche.

Sinon, vous pouvez aussi éditer (ou créer) le fichier .Xmodmap dans votre home et y ajouter la ligne suivante:

keycode 135 = Multi_key

Pourquoi 135? C’est le code de la touche menu sur mon clavier (entre Alt Gr et Ctrl de droite).
Si vous ne connaissez pas le code de la touche voulue, vous pouvez utiliser Xev:

Xev

Vous tapez ensuite sur votre clavier, à chaque touche pressée, des informations sur ces touches sont renvoyés:

C’est donc ce « keycode » que vous avez à remplacer dans le .Xmodmap.

Pour utiliser ce fichier, rien de plus simple, tapez juste dans un terminal:

xmodmap ~/.Xmodmap

Voilà! Maintenant, vous pouvez faire des belles phrases en utilisant la touche compose + les combinaisons!

Skål!

Holidays in Marrakech and the EasyJet incompetanceVacances à Marrakech et incompétence d’EasyJet

I’m finally back from Marrakech where I spent nice holidays, under the sun, in a Riad in the hearth of the city. Everything could had be perfect if the return flight wasn’t delayed then canceled.

Jemâ-el-fna square: the Medina's hearth

I arrived in Marrakech December 27th with 27°C, the week started really nicely, it made a difference between the Swedish temperature and the Morocco’s one. Tourists activities and the celebration of the new year was really nice! The ‘souks’ visiting, different places and quarters in the city and the discovering of the history and habits showed us that Moroccan are very hospitable and honest, and you have to discuss a while to buy something, otherwise the seller is not happy and doesn’t want to sell anymore.

EL MANSOUR
Souks
Riad
Riad
Riad

The problem is that the flight back should had be on monday January,3rd at 9.am, but after a while at the airport, some signs show: estimated at 12:30. Ok, 3 hours of delay, but why? the plane is on the front of us! after, there is a calling of all the passengers at the boarding doors, the crew chief tell us that there is a leak in  the reactor, and there is actually no engineer to fix it, they have to wait for one from London.

But, of course, there is a « but », the leak is not easily fixable and the engineer is late. Our flight is canceled: we are send in an hotel (that easyjet pay), big deception of everyone, calling everywhere, to tell it to the family, your employers, cancel the train tickets etc.

???

The tomorrow morning, a flight should be at 6am, then delayed to 8am to finally leave at almost 9:45

The EasyJet company didn’t tell us anything about informations during the problem, there was no official announcement (bad for commercials). To get some informations, we had to ask frequently to the staff and after we spread the news among passengers. Even when we arrived at the hotel (which was nice, positive point), impossible to contact EasyJet, no-one on the phone and « everything Ok » on their webpage. It’s was at 10pm that all passenger got a call on the hotel to inform the time of the new flight.

In conclusion, big deception from this company which looked nice, with problems of low-cost, but this non-organisation  and non-information should not exist for some services that we paid, even if it’s cheap!Me voilà enfin de retour de Marrakech où les vacances ce sont très bien passées, au soleil, dans un Riad au cœur de la ville. Tout ceci aurait pu être parfait si le vol de retour n’avait pas été retardé puis annulé.

La place Jemâ-el-fna: le cœur de la Medina

Arrivé à Marrakech le 27 décembre sous 27°C, le séjour a très bien commencé, je dois dire que ça m’a fait un léger choc quand on voit la température en Suède puis celle au Maroc. Les activités touristiques et la célébration de la nouvelle année se sont déroulées comme il fallait, visite des souks, des différents quartiers de la ville ainsi la découverte de son histoire et des coutumes nous ont montré que les Marocains sont vraiment accueillant et honnêtes, et que tout se marchande (si tu  prend l’article sans le marchander, le vendeur le prend pas très bien et ne te le vend pas).

La mosquée EL MANSOUR
Dans les souks
Le Riad
Le Riad
Le Riad

Le problème, c’est que le trajet du retour devait s’effectuer le lundi 3 janvier à 9h, après un petit moment, les panneaux affichent: prévu à 12:30… Bon ok 3h de retard, mais pourquoi? l’avion est sur la piste devant nous! peu après, nous sommes appelés à la porte d’embarquement, le chef de l’équipage nous informe qu’il y a une fuite de carburant sur un réacteur, manque de bol, il n’y a pas de mécano, il faut en envoyer un depuis Londres, réparer le problème et c’est parti.

Mais, forcément, il y a un « mais », la panne n’est pas réparable rapidement et le mécano est en retard. On nous informe donc que le vol est annulé: nous seront redirigés dans un hotel, aux frais d’EasyJet, grosse deception de tout le monde, coups de téléphone dans tous les sens, prévenir la famille, les employeurs, et annuler les billets de train etc..

???

Le lendemain matin, un vol est prévu à 6h, puis il est décalé à 8h pour finalement prendre sont envol aux alentours de 9h45.

Le tout est couronné de l’incompétence de la compagnie EasyJet à nous tenir informé. En effet, aucune annonce officielle n’a été faite (ça fait de la mauvaise pub…), pour obtenir des informations, il fallait aller demander régulièrement au personnel, puis les nouvelles se répandaient entre passagers. Même en arrivant à l’hôtel (qui était vraiment bien, seul point positif), impossible de prendre contact avec l’agence, silence radio au téléphone et « aucune perturbation » affichée sur leur site internet. Ce n’est qu’a 22h que tous les passagers, par téléphone à l’hôtel, ont été prévenu du nouveau vol le lendemain matin (lui même retardé).

Bref, une bien grande déception par rapport à cette compagnie qui semblait pas si mal, les inconvénients du low-cost certes, mais cette désorganisation et non-information n’a pas lieu d’être lorsqu’on paye un service, même si celui-ci n’est pas cher.