Spotify: Le streaming audio

On Monday, Gunnar Kreitz from Spotify gave us a network lecture, about the Peer-2Peer protocol that Spotify use and its detailed technical description, it’s a good occasion for me to introduce you this service!

To begin with, what is Spotify?

Pour ceux qui ne savent pas, Spotify est un logiciel qui permet d’écouter de la musique en ligne légalement. Le choix des titres est plutôt impressionnant (plus de 10 millions) et le nombre d’utilisateurs aussi!

Inutile de préciser que Spotify est suédois, la compagnie possède un serveur à Stockholm et un à Londres (enfin, quand je parle de serveur, c’est plutôt un parc de serveur, vu la quantité d’informations qu’il faut stocker). Où que vous soyez, votre client se connectera au serveur le plus proche.

L'interface de Spotify

L’avantage de Spotify est que comparé à d’autres plateformes de streaming basé sur le navigateur web, il propose une expérience utilisateur plus intéressante, et permet de mettre en cache la musique sur le disque, ainsi qu’utiliser le protocole P2P pour ne pas surcharger leurs serveurs.

Spotify permet aussi de gérer des playlists, et de se connecter avec Facebook pour obtenir les playlists de ses amis (à condition que les dites playlists soient publiques).

Spotify se présente en différentes versions (3 types d’abonnements):

  • La version gratuite: limité à 20h d’écoute mensuelle avec de la pub, avec parfois 20h supplémentaires par semaine,
  • La version Unlimited: comme son nom l’indique, écoute illimité mais toujours avec quelques pubs d’une 15aine de secondes. Il faudra débourser 5€/mois ou bénéficier d’une invitation.
  • La version Premium: écoute illimité, pas de pub et accessible depuis votre téléphone (quasiment tout les téléphones récents sont compatibles). Il est est aussi possible de synchroniser ses playlists en mode hors-ligne 30jours sans se connecter. Cet abonnement coûte 10€/mois.

Petit point noir, le client Linux ne fonctionne qu’avec l’abonnement premium, vous êtes obligé de passer pas la version Windows sous wine.

L’API Spotify est dipsonible à tout développeurs souhaitant développer des applications, je pense que je vais tester pour voir.

Plus d’infos et téléchargement: Spotify

Lundi, Gunnar Kreitz de Spotify nous a donné un cours de réseau, et plus particulièrement sur le protocole Peer-2-Peer qu’utilise Spotify ainsi que son fonctionnement, c’est donc l’occasion de vous parler de ce service!

Tout d’abord, Spotify, c’est quoi?

Pour ceux qui ne savent pas, Spotify est un logiciel qui permet d’écouter de la musique en ligne légalement. Le choix des titres est plutôt impressionnant (plus de 10 millions) et le nombre d’utilisateurs aussi!
Inutile de préciser que Spotify est suédois, la compagnie possède un serveur à Stockholm et un à Londres (enfin, quand je parle de serveur, c’est plutôt un parc de serveur, vu la quantité d’informations qu’il faut stocker). Où que vous soyez, votre client se connectera au serveur le plus proche.

L'interface de Spotify

L’avantage de Spotify est que comparé à d’autres plateformes de streaming basé sur le navigateur web, il propose une expérience utilisateur plus intéressante, et permet de mettre en cache la musique sur le disque, ainsi qu’utiliser le protocole P2P pour ne pas surcharger leurs serveurs.
Spotify permet aussi de gérer des playlists, et de se connecter avec Facebook pour obtenir les playlists de ses amis (à condition que les dites playlists soient publiques).

Spotify se présente en différentes versions (3 types d’abonnements):

  • La version gratuite: limité à 20h d’écoute mensuelle avec de la pub, avec parfois 20h supplémentaires par semaine,
  • La version Unlimited: comme son nom l’indique, écoute illimité mais toujours avec quelques pubs d’une 15aine de secondes. Il faudra débourser 5€/mois ou bénéficier d’une invitation.
  • La version Premium: écoute illimité, pas de pub et accessible depuis votre téléphone (quasiment tout les téléphones récents sont compatibles). Il est est aussi possible de synchroniser ses playlists en mode hors-ligne 30jours sans se connecter. Cet abonnement coûte 10€/mois.

Petit point noir, le client Linux ne fonctionne qu’avec l’abonnement premium, vous êtes obligé de passer pas la version Windows sous wine.

L’API Spotify est dipsonible à tout développeurs souhaitant développer des applications, je pense que je vais tester pour voir.

Plus d’infos et téléchargement: Spotify

(Ça va bientôt faire 2 ans que ça existe, je sais mais bon, une piqûre de rappel de fait jamais de mal.)

[1 year in Sweden]: Uppsala[1 an en Suède]: Uppsala

We left early on Saturday in direction to Uppsala, on North of Stockholm with Pascal, Caro, Gesa and Doris. After a 3h30 train journey and one stop at Sala, we arrived in this nice city under the snow.


Agrandir le plan

Uppsala is the 4th biggest swedish city. It’s located 70km to the north of Stockholm and ~130 000 inhabitants lives there. It’s a student town, indeed, its university is the oldest one of Scandinavia and its library has an amazing quantity of books of different kinds and some treasures as the Codex Argentus, a VIth century bible written in gothic language (the oldest Germanic language) with silver and gold letters on purple parchment, and the oldest book of the Edda of Snori, which is a complete presentation of the Nordic mythology! It’s also famous for its castle and its cathedral, which is, with the one of Trondheim in Norway, the biggest of Scandinavia.

Uppsala: le Chateau

We arrive at 11:30am at the train-station, and we went at the tourism office of course, to start the visit: The cathedral,the Gustavianum (the university museum with it’s nice anatomic amphitheatre), the lunch break, the visit (outside only) of the castle, the rune-stones garden and then the library.

Uppsala- Cathedral

In the library, it was really quiet, one small noise and everyone is looking at you. The books we can find there are written in all the languages of the world (it’s always fun to find a book of French quotations, or Japan poems).

When we went out of the library, it was already the night (4pm), so we looked for the different places of the town where there was sounds and lights, wall projections etc.

We went in a nice Italian restaurant, then we took the train for the way back to arrive in Linköping at midnight.

It was a very nice day, with a lot of memories!

Here is some pictures:

Samedi, nous sommes partis de bonne heure en direction d’Uppsala, au nord de Stockholm avec Pascal, Caro, Gesa et Doris. Après 3h30 de train et un échange à Sala, nous sommes arrivés sous la neige dans cette jolie ville.


Agrandir le plan

Uppsala est la 4e plus grande ville de Suède, elle est située à 70km au nord de Stockholm et compte environ 130 000 habitants. C’est avant tout une ville d’étudiants, en effet son université est la plus ancienne de Scandinavie et sa bibliothèque qui recèle une collection impressionnante de livres en tous genres et quelques trésors tels que le Codex Argentus, un évengéliaire du VIe siècle écrit en gotique (la plus ancienne langue germanique) avec des lettres d’argents et d’or sur un parchemin couleur pourpre ainsi que le plus vieux manuscrit de l’Edda de Snori, qui est une présentation complète de la mythologie nordique! Elle est aussi réputée pour son château ainsi que sa cathédrale, qui, avec celle de Trondheim en Norvège est la plus grande de Scandinavie.

Uppsala: le Chateau

Nous sommes donc arrivés vers 11h30 à la gare, et nous sommes allés à l’office du tourisme bien sûr pour commencer notre visite: La cathédrale, le Gustavianum (musée de l’université avec son magnifique amphithéâtre anatomique),  une pause repas, la visite (extérieure) du château, le jardin des stèles runiques puis la bibliothèque.

Uppsala- Cathédrale

Dans la bibliothèque régnait un silence comme je n’en avais jamais entendu, le moindre grincement et tout le monde à les yeux dans sa direction. Les livres que l’on y trouve sont écrits dans toutes les langues du monde entier (C’est toujours marrant de trouver un dictionnaire des citations françaises, ou des livres de poésie japonaise).

En sortant de la bibliothèque, il faisait nuit (à 16h), nous sommes donc partis à la recherche des différents endroits dans la villes qui proposaient des sons et lumière, des projections sur le mur du château etc..

Nous sommes allés manger dans un restaurant italien fort sympathique, puis nous avons finalement repris le train pour arriver à Linköping vers minuit.

Ce fut une journée  bien remplie, avec plein de souvenirs dans les yeux, dans la tête et dans les jambes!

Voici quelques photos:

[1 year in Sweden]: Snow![1 an en Suède]: De la Neige!

Tuesday morning when I woke up, it was white outside! Finally some snow here! And when it’s snowing, it’s real snow which stay on the ground and never stop! (Hum, this morning was not so much snowing in comparison of yesterday)

Start of pictures, slipping on the snow, snowman in the front of houses and also accidents and other problems dues to it.

Other strange thing on the campus this last time: the vikingbadet, a kind of big barrel full of hot water with people on it.

Here is some picture I took on internet about this snowing days:

Btw, what’s new ? A very loaded timetable (courses, lessons and labs and personal work) with long days, more than usual (labs until 9pm for example), and a bike which want to destroy my mind.

Mardi matin en me réveillant, c’était tout blanc! Enfin de la neige par ici! Par contre, quand il neige, c’est de la vrai neige, qui tient bien et qui ne s’arrête pas (enfin, ce matin il neigeotait en comparaison à hier)

Début des photos, des des glissades dans la neige, des bonhommes qui grandissent devant les maisons mais aussi des accidents, et des autres problèmes que cela peut occasionner.

Chose étrange aperçue sur le campus ces derniers jour: Une cuve en bois remplie d’eau chauffée et des étudiants dedans! (j’ai malheureusement pas de photos..)

Voilà quelques photos que j’ai récupéré par-ci par-là sur le net:

Sinon, quoi de neuf en ce moment? Un emplois du temps vraiment chargé (entre les cours, les TDs et les labos ainsi que le travail perso qu’il y a derrière) avec des amplitudes horaires plus importantes que d’habitude (labos jusqu’à 21h par exemple), et un vélo qui va avoir raison de ma santé mentale.

[1 year in Sweden]: Kravall – Lasertrippen[1 an en Suède]: Kravall – Lasertrippen

Yesterday evening was the Laser Trippen, a laser theme Kravall. So it was in the Kårallen building that happened, as usual! 😀

We were a little bit early there, after eat a pasta gratin at Gesa’s place with Caro, Doris and Pascal.

The atmosphere was quite strange when we arrived the firsts: nobody, only one dancing area and no music…

Then at 11pm, it became better! The music was good and the laser show was nice.

Of course, with all this fog everywhere, it’s not so easy to make decent pictures, but here is some of:

Hier soir, c’était le Lasertrippen, un Kravall sur le thème des lasers. C’est donc dans le batiment Kårallen que ça s’est passé, comme d’hab quoi! 😀

On est arrivé un peu tôt après avoir mangé un bon gratin chez Gesa avec Caro, Doris et Pascal.

L’ambiance était pour le moins étrange quand nous sommes entrés les premiers: personne, une seule salle ouverte, et pas de musique.

Puis vers 11h ça s’est amélioré quand même. La musique était plutôt bien et le show laser réussit.

Bien entendu, avec toute cette fumée, c’est pas franchement évident de faire des photos correctes, mais en voici quelques-unes